Le Brexit et l’environnement

http://avis-vin.lefigaro.fr/var/img/71/17551-650x330-vignoble-champagne-devaux.jpg

Alors que plusieurs États, dont le Royaume-Uni, sont menacés de recours par la Commission européenne du fait de l’insuffisance des mesures nationales permettant de lutter contre le niveaux dangereux de pollution atmosphérique, le rapport de la Chambre des Lords relatif aux conséquences du Brexit sur l’environnement et le changement climatique est un document très instructif.

Conforme à la grande qualité des rapports produits par la Haute assemblée, ce document (également accessible directement dans l’onglet rapports officiels de la bibliographie du site) revient sur l’acquis communautaire en matière environnementale et les conditions du maintien d’un niveau d’exigence satisfaisant après le Brexit.

Nous profitons de ce billet pour porter à la connaissance des lecteurs un aspect très concret des conséquences du Brexit dans un domaine proche de l’environnement. Le Guardian a publié le 15 février un petit article sur les inquiétudes de Bruxelles relatives aux Indications géographiques protégées, notamment celle de « Champagne ». Grâce (ou plutôt « à cause ») du réchauffement climatique, nos voisins britanniques produisent depuis quelques années un équivalent – forcément inférieur – de notre précieux vin. La question se pose de savoir si la sortie de l’Union européenne permettra au Royaume-Uni de s’extraire des contraintes des appellations et autres indications géographiques protégées pour commercialiser des produits dont le nom serait identique à ceux bénéficiant d’une protection.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *